Le Bitcoin, une bonne monnaie

Une bonne monnaie

Le Bitcoin est une vraie monnaie, nous l’avons vu, mais est-ce une bonne monnaie ? Le Bitcoin inquiète : puisqu’aucune entité ne régule cette monnaie, n’est-elle pas vulnérable ?

Bitcoin

Sa volatilité inquiète également : mes Bitcoins vont-ils valoir quelque chose demain ? Enfin, certains investisseurs qui ont acheté des Bitcoins très tôt, lorsqu’ils valaient 4 dollars voire moins, ont gagné beaucoup d’argent : n’est-ce pas le signe qu’il s’agit d’une pyramide de Ponzi ? (Un montage financier frauduleux qui consiste à rémunérer les investissements des clients essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants)

Nous allons voir que le Bitcoin est une vraie et bonne monnaie et que beaucoup de doutes exprimés viennent d’une méconnaissance de sa nature et de son fonctionnement.

La confiance
Une bonne monnaie doit avoir plusieurs caractéristiques, mais la plus importante est la confiance. Les utilisateurs doivent avoir confiance en leur monnaie pour pouvoir l’accepter en paiement d’un service ou d’un produit et pour pouvoir la stocker en espérant, à terme, en récupérer la valeur.

Actuellement, la confiance dans les monnaies traditionnelles (euros, dollars, etc.) découle de toute une histoire et d’un consensus entre les différents acteurs. On a confiance dans l’euro, car on sait, en tout cas on pense, que la monnaie est difficilement falsifiable et que la banque centrale européenne, et les banques en général, n’émettent pas de monnaie, pour ainsi dire, gratuitement.

Tout le monde est logé à la même enseigne, personne ne peut avoir d’euros « pour rien ». Donc en conséquence, l’euro vaut bien quelque chose. Pour le dollar, c’est plus compliqué. On se doute que la FED américaine émet des dollars un peu comme elle veut, mais on conserve toujours une confiance dans cette monnaie, car elle est émise par la plus grande puissance économique et militaire de la planète et qu’elle-même n’aurait pas intérêt à voir disparaitre la valeur de sa monnaie.

Cependant, mis à part la confiance et la valeur qu’on leur accorde, ces monnaies n’ont pas de valeur intrinsèque. Le dollar n’est plus convertible en or depuis les accords de Bretton Woods dans les années 70.

L’or a été une monnaie également et elle reste une valeur refuge pour stocker de la richesse. Comme pour l’euro et le dollar, personne n’est censé fabriquer de l’or (seuls les mineurs, au prix de temps et de ressources importantes, peuvent en extraire).

Les qualités d’une bonne monnaie
Outre la confiance qu’elle doit inspirer, voici les caractéristiques d’une bonne monnaie :

  • Une bonne monnaie doit être rare. Si chacun pouvait imprimer des euros ou trouver de l’or sans son jardin, ces deux monnaies ne vaudraient rien.
  • Une bonne monnaie doit également être impérissable : on pourrait encore payer en choux ou en jambons, mais on ne pourrait pas stocker ces devises indéfiniment.
  • Une bonne monnaie doit également être accessible à tous : si nous n’avions que des billets de 1 000 € à notre disposition par exemple, il serait impossible d’utiliser cette monnaie en liquide pour les achats de tous les jours.
  • Elle doit être facilement transmissible : il est par exemple plus aisé de faire un virement à l’autre bout du monde que d’y envoyer une certaine quantité d’or physique.

Le Bitcoin est rare
Le Bitcoin est indiscutablement une monnaie rare, car personne ne peut créer ni même falsifier des Bitcoins. De plus, contrairement à l’or dont on pourrait soudainement trouver de grandes quantités, le nombre de Bitcoins en circulation est connu à l’avance. On sait d’ores et déjà dire combien de Bitcoins seront en circulation en 2020 et qu’il n’y aura jamais plus de 21 millions de Bitcoins sur la surface de la Terre (et dans l’univers d’ailleurs).

Le Bitcoin est divisible à l’infini
Si la valeur du Bitcoin devait augmenter de façon importante, son utilisation pourrait devenir problématique. Imaginons, comme certains le font, que sa valeur atteigne prochainement 1 million de dollars par Bitcoin, il serait très difficile de s’en procurer et d’acheter des biens avec.

Ce n’est pas le cas, car le Bitcoin est une monnaie qui est divisible à l’infini. Aujourd’hui, il est déjà possible de travailler avec des cent-millionièmes de Bitcoin (on appelle cette fraction un « Satoshi », un terme qui rend hommage au pseudonyme de l’inventeur de Bitcoin) et, si besoin était, il serait techniquement possible d’améliorer le programme Bitcoin pour pouvoir payer en divisions encore plus faibles.

Il n’y a donc pas de problème d’accessibilité du Bitcoin même si sa valeur devait grimper très fortement. On pourrait toujours payer en millibitcoins, en microbitcoins ou en toute autre division de la monnaie.

Le Bitcoin est impérissable
Comme il s’agit d’une monnaie électronique, les Bitcoins sont aussi impérissables que l’est leur support informatique ou physique. Si vos Bitcoins sont stockés sur votre ordinateur, ils seront utilisables tant que ce dernier fonctionnera. Il est possible de stocker ses BTC sur des services en ligne, de les télécharger sur un support physique comme une clé USB, de les graver sur un support optique (DVD) ou même de les imprimer sur papier comme nous l’aborderons plus loin. À chaque fois, c’est la longévité du support qui pourrait poser problème. Le Bitcoin, lui, est impérissable.

On ne stocke pas réellement des Bitcoins sur un support physique, ce sont les adresses Bitcoins et leurs clés privées qui sont stockées. Ce sont ces adresses qui contiennent les Bitcoins. À titre d’illustration, imprimer plusieurs fois une adresse e-mail et son mot de passe sur un papier ne duplique pas l’adresse email elle-même.

Le Bitcoin est facilement échangeable
Le Bitcoin est facilement échangeable à l’autre bout de la terre. Une transaction est confirmée par le réseau en une heure environ. À titre de comparaison, un virement peut prendre plusieurs jours et sera, d’une manière ou d’une autre, toujours sujet à la validation d’une banque.

Les virements en France sont gratuits, mais envoyer un virement à l’étranger peut être couteux. À l’inverse, une transaction en Bitcoins est souvent gratuite (en plus d’être beaucoup plus rapide).