Comment annuler un voyage à la dernière minute

Vous avez prévu de passer une semaine de rêve au Maroc. Malheureusement, quelques jours avant la date du départ, vous vous cassez la jambe. Vous préférez annuler ce voyage pour partir après votre rétablissement. Quels sont vos recours ? Pouvez-vous être remboursé ?

illustration-voyage

Annulation voyage : Mode d’emploi

Il est toujours possible d’annuler ses vacances. Comment procéder et quel en est le coût ?
Vous devez signifier l’annulation de votre voyage ou de votre location saisonnière par une LR avec AR. Les frais d’annulation varient selon les agences de voyages et les agences de location immobilière. Pour avoir un ordre d’idées, retenez que plus tôt vous prévenez de votre annulation, moins vous avez de frais.

Exemple de frais en cas d’annulation, selon le moment de l’annulation :

  • À plus de 80 jours avant le début du séjour, 10 % du prix du séjour resteront à votre charge.
  • Entre 80 et 60 jours avant le début, vous perdez votre acompte (environ 30 % du coût total du séjour).
  • Si vous annulez entre 59 jours et 21 jours, vous devrez prendre en charge 70 % du prix.
  • Si vous annulez à moins de 3 semaines avant le début du séjour, vous paierez 100 % du tarif. Idem évidemment si vous annulez le jour d’arrivée ou si vous écourtez votre séjour.

Bon à savoir : En l’absence d’assurance annulation ou si vous n’entrez pas dans l’un des motifs prévus par votre contrat, vous avez le droit en cas d’empêchement, de céder un voyage organisé à une personne de votre choix. Une condition : informer l’agence 8 jours au plus tard avant le départ, par lettre recommandée avec AR.

Qu’est-ce qu’une assurance annulation ?

Les offres d’assurance annulation accompagnent souvent les assurances voyage. Ce sont deux assurances totalement différentes.

  • L’assurance annulation vous couvre lorsque vous ne pouvez plus partir en voyage ou lorsque vous devez l’interrompre subitement. Si vous annulez votre voyage après l’avoir réservé, la plupart des agences de voyages ou des loueurs de résidences de vacances vous retiendront un pourcentage du voyage ou du loyer. Ce pourcentage, selon le moment de l’annulation, peut même s’élever à 100 %.
  • Avec l’assurance voyage, vous vous prémunissez contre ce risque. Elle vous indemnise sur une partie ou sur la totalité de ces frais, à condition que la cause de votre annulation soit acceptée et reconnue par l’assurance. Attention aux franchises, variables d’une assurance à l’autre. Si vous annulez votre voyage à l’avance, l’assurance vous indemnise également. Vous recevrez alors le remboursement d’une partie des frais déjà engagés.

Pourquoi souscrire une assurance annulation ?

Le risque d’annuler est différent pour chacun. À vous d’estimer si un empêchement peut vous tomber dessus. En cas de problèmes de santé vous concernant ou concernant vos proches, il peut être prudent de souscrire cette assurance. N’oubliez pas non plus que les vaccins nécessaires à un voyage à l’étranger ne sont pas toujours compatibles avec un traitement médical régulier. Renseignez-vous auprès de votre médecin et de l’office du tourisme du pays dans lequel vous projetez d’aller passer vos vacances.

Attention aux clauses particulières

  • Lisez bien en détail les conditions de l’assurance annulation que l’on vous propose, pour prendre connaissance des situations dans lesquelles vous êtes couvert. En cas d’annulation pour maladie, l’assureur peut en effet prétendre que vous étiez malade avant la signature du contrat, mais ce sera à lui de le prouver.
  • Globalement, voici les motifs d’annulation couverts par la majorité des contrats d’assurance annulation : maladies, accidents, décès de proches, suites ou contre-indications de vaccination, la convocation à un examen de rattrapage, l’incorporation sous les drapeaux, les licenciements économiques, l’obtention d’un stage ou d’un emploi rémunéré. Mais attention ! Vous ne pourrez invoquer un emploi ou un stage qui ne serait pas fourni par Pôle-Emploi. Dans tous les cas, il vous faudra produire une attestation à votre assureur.
  • Sont exclues (la plupart du temps) de la couverture les circonstances suivantes : les risques de guerre, les attentats, la grève, l’hospitalisation au moment de la réservation, la participation à certains sports comme l’alpinisme et le ski nautique.
  • Attention également aux contrats qui couvrent uniquement les annulations consécutives aux « maladies ou accidents graves », sans préciser ce qu’il faut entendre par « grave ».
  • Selon les contrats, il faut prévoir une franchise allant de 30 à 60 € selon les motifs d’annulation.
  • Certaines assurances annulation prennent également en charge les journées manquées en cas d’interruption ou d’arrêt forcé de vos vacances. Renseignez-vous.

Lorsque l’annulation n’est pas de votre fait

Si, par exemple, le propriétaire ne veut plus louer la maison que vous avez réservée pour vos vacances. Normalement il n’en a pas le droit. Si certains impératifs l’y contraignent, il pourra le faire. Et vous devrez vous être assuré au préalable que votre contrat prévoie qu’il vous indemnise. Normalement, il le doit au minimum pour rembourser l’acompte ou les arrhes que vous avez déjà versés. Sinon, vous pouvez également lui rappeler l’existence de l’article 1590 du Code civil qui lui impose théoriquement la restitution du double des arrhes que vous lui avez versées lors de la réservation.

Faites bien la différence entre arrhes et acompte :

  • Si vous versez des arrhes pour une location saisonnière, et que vous annulez votre location, vous perdez les arrhes. Et seulement les arrhes.
  • Si en revanche vous versez un acompte, et que vous décidez finalement d’annuler la location, le propriétaire peut exiger que vous lui régliez le solde du montant total de la location.
  • Pour certaines locations, les contrats prévoient que si l’annulation intervient trois semaines avant le début de la location, les arrhes se transforment en acompte. Ce qui signifie concrètement que le propriétaire vous demandera de régler le solde du montant total de la location. Lisez donc bien votre contrat avant de le signer.

Publicités

En mémoire de Spot