Demander un rendez vous à un professeur qui a giflé votre enfant

A savoir : en France, tout châtiment corporel est interdit depuis le décret du 28 décembre 1976. Cette interdiction a été rappelée par une circulaire de 1986 du ministère de l’Éducation nationale. Les enseignants peuvent seulement punir leurs élèves de façon raisonnable. Il peut quand même arriver qu’un enseignant perde patience face à un enfant insolent ou turbulent et lui administre une gifle pour le calmer. Dans ce cas, prenez rendez-vous avec l’enseignant pour connaître les raisons de son emportement pour lui demander que cela ne se reproduise pas. S’il s’agit de coups plus violents qu’une simple gifle, faites constater les blessures par un médecin puis alerter le responsable de l’établissement scolaire, l’inspecteur d’Académie et portez plainte auprès du procureur de la République.
En pratique : demandez rendez-vous à l’enseignant pour exiger des explications, en restant poli sans injurier ni frapper l’enseignant pour vous faire « justice ».

Objet : Demande de rendez-vous suite à une gifle administrée à mon enfant

Monsieur,

J’ai appris par ma fille (ou mon fils) __________ (prénom et nom de votre enfant) que vous l’aviez giflé(e) ce matin suite à des circonstances que je n’ai pas réussies à comprendre malgré ses explications.

Je suis étonné par ce geste inhabituel et strictement prohibé dans les écoles comme vous devez certainement le savoir.

Je souhaite m’entretenir avec vous à propos de cet incident que je ne peux tolérer et qui j’espère ne se répètera pas. Merci de me fixer rapidement un rendez-vous à votre convenance pour que nous en discutions.

Dans l’attente, je vous prie, Monsieur, d’accepter mes respectueuses salutations.

enfant-gifle

Publicités

, ,

En mémoire de Spot