Réagir quand votre enfant est harcelé par l’école

A savoir : certaines écoles n’aiment pas les enfants qui sont différents. Pour peu que le vôtre ait quelques difficultés, un léger retard dans l’expression, une compréhension plus lente ou qu’il soit plus remuant que la moyenne, les enseignants ne vont pas apprécier. Certains vont même tout faire pour vous pousser à aller l’inscrire ailleurs. Dans la mesure où un enfant est inscrit dans l’établissement désigné par la carte scolaire, on ne peut pas le renvoyer officiellement, mais on peut toujours recourir à des moyens sournois.
En pratique : si vous rencontrez un problème quelconque avec un maître, une maîtresse, un directeur d’école ou d’autres personnes d’un établissement scolaire, vous pouvez saisir l’inspecteur de l’éducation nationale (IEN). Son nom et ses coordonnées doivent en principe être affichés de manière visible. Si ce n’est pas le cas, le directeur de l’établissement est tenu de vous les communiquer. Dans votre courrier, éviter de citer nommément les personnes que vous mettez en cause. Au lieu de mentionner leur nom, employer plutôt leur titre.

Objet : Signalement d’un problème dans l’établissement scolaire __________

Monsieur,

Un litige m’oppose à la directrice de l’établissement scolaire __________ (nom et adresse de l’école) où ma fille (ou mon fils) __________ (nom et prénom), âgée de __________ ans est inscrite en classe de __________.

Ma fille ayant un léger retard dans le langage, la directrice et la maîtresse de classe ont des comportements agressifs à l’égard de ma fille, mais aussi envers moi. L’emploi du terme harcèlement serait ici tout à fait approprié.

J’en appelle à votre arbitrage pour que ces deux personnes aient désormais un comportement plus serein à notre égard.

Vous remerciant par avance de votre diligence, je vous prie d’accepter, Monsieur, mes respectueuses salutations.

illustration-ecole

Publicités

,

En mémoire de Spot