Astuces

En cas de crise, 13 astuces pour ne pas perdre la tête

La persistance de maux de tête handicape considérablement vos capacités de concentration, transforme les minutes en heures. Pour mettre fin à votre calvaire et rappeler au calme vos neurones, essayez ces quelques trucs…

illustration-astuces-migraine

Pour ne plus être désemparé(e) la prochaine fois que soufflera un vent de tempête sous votre crâne, essayez, après avoir prévenu votre entourage professionnel ou personnel de ce qui vous arrive, l’un des dix conseils suivants :

  1. Prenez un médicament antidouleur ne nécessitant pas de prescription médicale tout en vous assurant de suivre les indications écrites sur l’emballage
  2. Prenez-le le plus tôt possible sans attendre que la migraine se développe : plus tôt vous le prendrez, moins la crise sera longue, moins vous prendrez de médicaments. Le piège numéro un des migraineux est d’attendre au contraire en espérant que « cela va passer »
  3. Si les maux de tête semblent directement liés à un stress, essayez de vous éloigner de sa source pendant un moment ou utilisez des techniques de relaxation notamment respiratoires, en respirant par le ventre
  4. Sortez et prenez un bol d’air
  5. Faites un petit somme dans un endroit calme et ombragé
  6. Allongez-vous sur le dos avec une serviette chaude sur la nuque et les épaules
  7. Demandez à une âme charitable de vous masser les muscles de la nuque et des épaules
  8. Le froid peut également être un remède, vous pouvez être soulagé en appliquant une poche de glaçons sur votre tempe (il existe aussi en pharmacie des sticks au menthol rafraîchissant la zone douloureuse ; le fameux « baume du tigre » n’est pas sans intérêt non plus).
  9. Assurez-vous d’avoir des nuits suffisamment longues
  10. Consacrez dix minutes quotidiennes à des exercices physiques légers
  11. Prenez des repas légers et équilibrés en évitant le chocolat et l’alcool. Il apparaît également qu’arrêter de fumer peut réduire le risque de survenue de maux de tête. D’autres techniques de relaxation et de réduction du stress (yoga, méditation…) peuvent parfois apporter des résultats convaincants.
  12. La caféine étant un excellent antimigraineux, prenez très rapidement en cas de crise une tasse de café noir et sucré associée à un ou deux comprimés d’aspirine ou de paracétamol. Un verre de Coca fera également l’affaire si besoin
  13. Enfin, en reprenant l’exemple qu’utilisaient, il y a plus de 5 000 ans, les Égyptiens chez qui la médecine était déjà fondée sur des gestes thérapeutiques d’une grande modernité : ainsi, un papyrus rapporte comment les médecins égyptiens, les « sounous » s’y prenaient pour traiter une crise de migraine ; ils entouraient autour de la tête des bandes d’argile humides qui en séchant allaient en se resserrant, combattant ainsi l’œdème vasculaire. De nos jours, il existe des bandeaux cryogéniques que l’on applique sur l’endroit douloureux : la médecine moderne ne fait bien souvent que redécouvrir les vertus des antiques médecines.
Publicités

En mémoire de Spot