Questions sur les migraines

Les questions que se posent les personnes qui souffrent de migraines

Pourquoi la migraine est-elle aussi souvent négligée ?

illustration-questions-migraines

Parce que d’une part la maladie migraineuse n’est pas une maladie mortelle même si elle gâche la vie, ce que beaucoup oublient et que d’autre part il existe un préjugé envers la migraine de type « maladie diplomatique, de femmes fragiles et surtout maladie psychosomatique ».

La migraine est-elle une maladie psychosomatique ?

Non absolument pas ! Il s’agit d’une maladie tout à fait réelle dans laquelle les facteurs psychologiques sont soit les conséquences de la sévérité du mal, soit simplement des facteurs déclenchants d’une crise.

Peut-on être déprimé et migraineux ?

Oui, à force de souffrir, les défenses psychologiques finissent par s’user et peut apparaître alors, en plus de la migraine, un état dépressif que l’on peut qualifier d’épuisement. Mais on se trouve alors en face de deux maladies en même temps : dépression d’un côté, migraine de l’autre qu’il faut traiter toutes deux.

Pourquoi donne-t-on des antidépresseurs aux migraineux ?

En dehors du cas du migraineux déprimé, comme nous l’avons vu plus haut, il existe certains antidépresseurs (amytriptiline, par exemple) qui sont aussi antimigraineux, mais à des doses beaucoup plus minimes que dans la dépression.

Combien existe-t-il de traitements antimigraineux ?

La migraine peut bénéficier de deux types de traitements, le traitement de crise, dont il existe à peu près une trentaine de types différents, et les traitements de fond de la maladie migraineuse qui sont au nombre d’une vingtaine environ. Un migraineux est donc loin d’avoir tout essayé, comme il le dit souvent alors qu’il n’a tenté que trois ou quatre traitements.

Comment un traitement de crise doit-il se prendre ?

Le plus tôt possible, c’est-à-dire dès les premiers signes annonciateurs de la crise de migraine, sans même attendre la douleur. Plus on traite tôt une crise de migraine, plus le traitement est efficace, moins la crise sera sévère (et par voie de conséquence, moins on aura de médicaments à prendre puisque l’on sera soulagé plus tôt).

Existe-t-il aussi des règles pour prendre un traitement de fond ?

Oui, un traitement de fond antimigraineux doit être pris de façon quotidienne, régulière, sans se décourager s’il n’y a pas de résultat immédiat, car il n’existe pas de « traitement miracle » à la migraine. En général, un traitement de fond est essayé deux à trois mois, poursuivi si les résultats sont bons, ou changé si ce n’est pas le cas.

Pourquoi les femmes sont-elles plus touchées que les hommes par la migraine ?

Pour des raisons hormonales, mises en évidence par le déclenchement fréquent de la maladie à la puberté, le facteur déclenchant que sont les règles, l’absence de crise pendant la grossesse, mais il existe aussi des raisons génétiques dont on est actuellement en train de faire la preuve.

Existe-t-il des aliments que le migraineux doit éviter ?

Oui, car ce sont des facteurs déclenchants de la crise de migraine. Il s’agit avant tout de l’alcool et notamment de certains vins, champagne, alsace, muscadet, beaujolais ainsi que de tout mélange d’alcools (apéritif + vin de table par exemple). Le chocolat, les fromages fermentés font aussi partie de cette liste des « aliments dangereux » de même que les hot dogs.

Pourquoi certaines migraines ne se produisent-elles que le week-end ?

Les migraines du week-end sont bien connues maintenant. Elles sont déclenchées parce que le week-end représente pour l’organisme un changement important de ses propres rythmes appelés chronobiologiques, c’est-à-dire la tension artérielle, le pouls, la température. Tous ces facteurs sont modifiés lors du week-end et cela peut déclencher une crise de migraine. Une autre hypothèse avancée par des chercheurs anglais est que les travailleurs consomment beaucoup de café durant la semaine et que le week-end représente un manque en caféine, dont on est certain maintenant de l’action antimigraineuse. Le traitement est alors ici très simple, il suffit de garder la même consommation de café le week-end que la semaine.

Pourquoi les migraines se produisent-elles plus volontiers chez les femmes au moment des règles ?

Parce qu’il existe à cette période du cycle un abaissement plus important de la sécrétion des œstrogènes par les ovaires par rapport à celle de la progestérone. Ce déséquilibre (qui peut être corrigé en partie par l’application d’un patch ou d’une pommade à base d’œstrogènes) entraîne la sécrétion d’hormones inflammatoires appelées prostaglandines qui provoque la crise de migraine. Aussi les antiprostaglandines (anti-inflammatoires) lors des crises et le gel d’œstrogènes sont donc à la base du traitement préventif des migraines menstruelles avec des résultats assez corrects pour l’instant.

Les enfants peuvent-ils souffrir de migraine ?

Oui, la migraine peut commencer très tôt, dès la petite enfance, touchant un enfant sur vingt, mais ce qui est trompeur c’est l’absence de mal de tête fréquent. Mais devant un petit garçon qui a des « crises de foie » régulières ou une petite fille qui se plaint souvent d’avoir des troubles de la vue, le diagnostic doit être systématiquement envisagé.

La ménopause guérit-elle de la migraine ?

Non, bien au contraire, comme on serait tenté de le croire, les crises ayant tendance à s’aggraver en raison d’autres affections associées, notamment l’arthrose. Mais la maladie migraineuse reste, par ailleurs, tout aussi traitable qu’avant, à ce moment-là.

Pourquoi n’existe-t-il pas d’examen qui fasse la preuve de la migraine ?

La migraine est avant tout une maladie de crise. On peut en expérimentation provoquer une crise de migraine et en faire la preuve en imagerie médicale, on est là dans le domaine de la recherche. Dans le cadre de la migraine habituelle, c’est l’interrogatoire du malade qui est la pierre de touche du diagnostic de la migraine. Parfois, mais parfois seulement, il peut être aidé par le scanner ou l’IRM.

Existe-t-il une relation entre migraine et tumeur cérébrale ?

Non, la tumeur cérébrale est la hantise de bien des migraineux et de leur famille devant l’intensité des crises. Mais il s’agit de deux maladies totalement différentes qui n’ont rien à voir. Aucune migraine n’a jamais provoqué une tumeur cérébrale.

La douleur de la migraine est-elle toujours située dans la moitié du crâne ?

Non, elle commence souvent sur un point latéral de la tempe, mais elle se développe rapidement, fréquemment dans toute la tête ou en barre frontale. Vous pouvez donc être migraineux si vous souffrez de cette façon.

Quel médecin consulter quand on est migraineux ?

En théorie, le médecin généraliste doit être le premier interlocuteur. En cas d’échec du traitement ou de mauvais accueil, il existe des spécialistes de la migraine notamment dans les services de neurologie ou de médecine interne dans les hôpitaux (voir liste).

Peut-on guérir de la migraine ?

Oui, si l’on suit correctement et suffisamment longtemps un traitement qui lutte contre tous les facteurs coexistants dans la migraine : facteur sanguin, facteur vasculaire, facteur nerveux (« trithérapie »).

La migraine est-elle héréditaire ?

Oui, il existe un facteur héréditaire dans la migraine ; cette dernière est donc souvent une maladie familiale.

Peut-on fumer et boire de l’alcool quand on est migraineux ?

Les migraineux évitent en général le tabac et l’alcool, ces derniers étant souvent des facteurs déclenchants de crise.

Les crises de migraine abîment-elles les cellules du cerveau ?

Non aucunement, la migraine est une maladie fonctionnelle qui ne laisse pas de séquelle organique.

Les réponses que vous ne voulez plus entendre

  • C’est incurable
  • C’est normal, votre mère était migraineuse
  • Ça passera à la ménopause, attendez !
  • C’est psychosomatique
  • Avez-vous eu un choc psychologique ?
  • Après tout ce n’est qu’un mal de tête
  • Ce n’est pas grave
  • Vivez avec
  • Si on traite vos migraines, elles seront remplacées par autre chose ; peut-être de plus grave
  • Arrêtez la pilule et ça ira mieux
  • Prenez la pilule et ça ira mieux
  • Tombez enceinte ; c’est un bon remède
  • Prenez de l’aspirine, ça passera
  • Si votre scanner est normal, c’est que vous n’avez rien
  • Pourquoi aller voir un spécialiste ?
  • La migraine, ça ne se traite pas, sinon je le saurais
  • Vous devriez voir un psychanalyste
  • Je vais vous faire une lettre pour un acupuncteur et/ou homéopathe et/ou ostéopathe
  • Ne montrez pas à vos enfants que vous êtes migraineux(se), sinon ils vont faire comme vous
  • Ne m’en parlez pas ! C’est incurable ! La preuve c’est que je suis migraineux
Publicités

En mémoire de Spot