Les règles d’or de la location automobile

Pour les loisirs ou les affaires, vous avez décidé de louer une voiture. Dès lors, quels sont les pièges à éviter en matière de location automobile ? Kilométrage, assurances, carburant, options, type de véhicule, lieu de restitution… autant de points à vérifier pour bénéficier des meilleurs tarifs et prestations.

illustration-location-voiture

Publicités

Pièces justificatives

En France, le locataire doit être âgé de 21 ans au minimum et détenir un permis de conduire valide depuis au moins un an pour louer une voiture. Pour certains véhicules, en particulier les belles cylindrées, il doit avoir plus de 25 ans.

La carte d’identité, le permis de conduire et éventuellement un justificatif de domicile (voire un justificatif de revenus) sont nécessaires à la location.

Plusieurs personnes peuvent conduire la voiture à condition qu’elles soient toutes présentes lors de son retrait et qu’elles apportent les pièces obligatoires précitées.

Sachez que de plus en plus de sociétés vérifient les antécédents du conducteur avant d’accepter un client potentiel, et ce dès que vous arrivez au comptoir.

On peut vous refuser la location ou effectuer une surtaxe, même si vous avez une réservation confirmée pour : excès de vitesse dans les dernières années, violations de la loi sur le port de la ceinture de sécurité, accidents indépendamment de la responsabilité, conduite en état d’ivresse, délit de fuite, conduite avec un permis invalide, suspendu ou retiré.

Demandez à votre agent de voyage ou à la compagnie de location de voitures à l’avance si vos antécédents de conduite sont vérifiés.

Le trajet

Utiliser la voiture à l’étranger est généralement admis. Cependant, renseignez-vous auprès du loueur, car l’autorisation ne s’étend pas à tous les pays. Si vous bravez l’interdiction, l’assurance du véhicule ne sera pas valable.

Coût et règlement

La plupart des moyens de paiement sont acceptés, mais la carte bancaire est souvent préférée. Louer une voiture via Internet est tout à fait possible.

Pensez seulement à payer en ligne, il vous en coûtera moins cher que si vous réglez sur place. Comptez environ 35 € par jour pour une voiture de catégorie A (de type économique, 3 portes) sur la base d’une semaine de location au minimum.

Méfiez-vous des annonces du type « louez-moi pour 15 € par jour ». Très souvent, il faudra ajouter à ce prix des frais de dossier, assurances, kilométrage, nettoyage…

Enfin, dans tous les cas, le carburant sera à votre charge et vous devrez remplir le réservoir avant de restituer le véhicule.

Dans la majorité des cas, le dépôt de garantie est constitué par l’empreinte de votre carte bancaire qui figure sur votre contrat de location. L’agence pourra alors prélever les éventuels suppléments (carburant, franchise…) directement sur votre compte. Pour avoir l’esprit tranquille, demandez à ce que le montant du dépôt de garantie soit précisé.

Frais additionnels

Lors de la signature du contrat, posez des questions sur les suppléments qui pourraient vous être incombé. Des frais peuvent faire augmenter un tarif de base annoncé tels que :

  • Les frais des dommages de collision.
  • Un dépôt ou une charge remboursable.
  • Frais de surtaxes et de descente d’aéroport.
  • Frais de carburant.
  • Coût de kilométrage.
  • Impôts.
  • Frais additionnels de conducteur.
  • Coût additionnel si le conducteur n’a pas un certain âge.
  • Frais de location d’équipement et options : siège bébé, glacière, support à skis, véhicule non-fumeur… Certaines options sont gratuites, d’autres coûteuses.

Les assurances

Lors de la location de voiture, soyez vigilant. L’assurance au tiers doit être comprise dans le prix. Elle couvre les dommages matériels et corporels causés à un tiers et à son véhicule même si vous en êtes responsable. Pour plus de sécurité, optez pour une assurance complémentaire type CDW (Collision Damage Waiver), vous serez ainsi couvert en cas de dégâts sur l’auto louée.

En cas de non-souscription, vous devrez payer une franchise. L’assurance CDW vous permet de racheter partiellement la franchise en cas de collision. Celle-ci est en moyenne de 15 à 20 € par jour.

L’assurance TP ou TPC vous couvre en cas de vol ou de vandalisme, moyenne du prix : 5 € par jour.

L’assurance TPAI vous assure en cas d’accident grave et garantit le versement d’un capital en cas de décès ou d’invalidité du conducteur ou passager à hauteur de 75 000 € (moyenne du prix : 10 € par jour).

Certaines cartes bancaires dites haut de gamme incluent l’assurance rachat total de la franchise.

Classification des véhicules

Les termes « mini », « économique », « compacte », « monospace », « routière », « luxe » et « utilitaire » peuvent désigner différents véhicules en fonction des compagnies de location.

Il existe une codification internationale, la codification ACRISS pour vous permettre d’identifier le type de véhicule qui se cache derrière des lettres de l’alphabet. A correspond à une petite voiture, B à une compacte…

Pour choisir, tenez compte de votre budget bien sûr, mais aussi du nombre de passagers à transporter et de la taille du coffre nécessaire.

Parfois, l’écart de prix entre deux catégories peut être très faible. Pensez donc à comparer avant de signer.

À noter que certaines compagnies ne vous permettent pas de choisir le modèle exact de votre véhicule, mais seulement sa catégorie.

Renseignez-vous en direct en cas d’exigence particulière.

La vérification avant départ

À la réception des clés, pensez à vérifier l’état général du véhicule (intérieur et extérieur) en présence du loueur.

Le cas échéant, faites ajouter au contrat de location voiture tous les problèmes constatés (rayures, pneus abîmés…).

Dans le cas contraire, on pourra vous demander de payer des détériorations dont vous n’êtes pas responsable à la restitution du véhicule.

Un point à ne pas négliger : le kilométrage de départ. Il doit être identique à celui précisé sur le contrat de location voiture.

À l’étranger

Si vous souhaitez louer une voiture à l’étranger, fiez-vous aux agences internationales telles qu’Europcar, Hertz, EasyCar ou Rentacar qui possèdent un réseau très développé dans le monde.

Vous pourrez ainsi effectuer vos démarches en ligne ou via une centrale téléphonique en français.

Sachez par ailleurs que l’agence low cost Autoeurope négocie des tarifs avantageux pour toute location de voiture à l’étranger : USA, Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie, Brésil, Afrique du Sud, Canada…

Restitution du véhicule

N’oubliez pas de faire le plein d’essence avant de rendre l’auto. Si vous ne le faites pas, l’agence de location remplira elle-même le réservoir, mais attention à la facture, car elle appliquera son propre prix.

Autre possibilité : le paiement à l’avance du plein du véhicule à un tarif préférentiel, grâce auquel vous n’avez pas à vous occuper de mettre du carburant.

Restituez toujours la voiture à l’heure convenue, sinon on pourra vous compter une demi-journée ou même une journée en plus. Afin d’éviter tout malentendu, préférez les heures ouvrables.

Chez les grands loueurs, vous avez la possibilité de restituer le véhicule hors du lieu d’origine (n’importe quelle agence de l’enseigne), moyennant un surcoût de 15 à 30 €.

En cas d’infraction

Si vous avez commis une infraction au Code de la route avec un véhicule de location, vous devrez vous en acquitter sous les 45 jours.

La société de location reçoit un avis de contravention. Cette dernière dénonce la personne ayant loué le véhicule le jour de l’infraction et remplit le formulaire de requête en exonération (la requête en exonération est applicable si vous ne conduisiez pas le véhicule lors des faits) pour le communiquer à l’officier du ministère public.

Vous recevez ensuite un autre avis de contravention avec un formulaire de requête en exonération également.

Le souscripteur du contrat de location paie donc l’amende minorée dans les délais impartis ou alors dénonce à son tour le conducteur fautif si ce n’était pas lui et qu’il y avait d’autres personnes susceptibles de conduire la voiture de location le jour J à l’heure H et inscrites sur le contrat de location comme conducteurs potentiels.

Agences low cost

Les low cost ou brokers en location voitures sont des entreprises qui commandent un nombre important de véhicules de location auprès des sociétés classiques et de ce fait obtiennent des tarifs préférentiels.

Ils n’ont donc pas leur propre flotte de véhicules, mais offrent des services annexes intéressants comme les assurances utiles.

Les low cost pratiquent des prix pouvant aller jusqu’à 20 % moins chers que les agences, mais les réductions des agences s’alignent souvent aux tarifs des low cost, notamment grâce aux réductions accordées quand la réservation location voiture ou utilitaire est faite sur Internet ou encore sur les réservations faites en avance ou à la dernière minute.

Publicités

En mémoire de Spot