Soignez les maux du quotidien : Ballonnements et gaz intestinaux

Les remèdes en phytothérapie sont donnés uniquement pour les personnes adultes en bonne santé. Ne sont pas concernés les enfants (sauf si précisé), les femmes enceintes, les personnes âgées,
les personnes souffrant d’une pathologie chronique ou d’allergie.

ballonnement

Choisissez des huiles essentielles de qualité : 100 % pures et naturelles, si possible bio.

En diffusion atmosphérique : diffuser 5 à 10 minutes toutes les heures ou deux heures si présence humaine, sinon 15 à 20 minutes une à deux fois par jour.

Aromathérapie :  quelques repères, pour mieux comprendre…

  • HE : huile essentielle
  • HV : huile végétale

Selon les laboratoires, 1 ml correspond à 20 gouttes ou 30 gouttes. Demandez conseil à votre pharmacien ou vérifiez sur la notice.

Ballonnements et gaz intestinaux

Symptômes

On a l’impression que le ventre double de volume après le repas, qu’il renferme une étrange bête qui fait du bruit ou qu’il ressemble à une usine à gaz. Le pire : on n’est jamais à l’abri d’un rot
ou d’une flatulence.

On consulte

  • Si les ballonnements persistent, ou sont douloureux.
  • S’ils sont associés à une constipation, si l’on n’émet plus de gaz (risque d’occlusion).
  • En présence de sang dans les selles.
  • S’ils s’accompagnent d’autres symptômes : fièvre, diarrhée, frissons.

Automédication

Le traitement est avant tout diététique : on privilégie une alimentation riche en fibres (en quantité raisonnable toutefois) et l’on évite les aliments qui fermentent (chou, légumes secs, ail, oignon, légumes à fibres dures), les produits riches en gluten, le lait (si intolérance au lactose), les produits industriels contenant du fructose, les boissons gazeuses, les chewing-gums, les édulcorants.

On veille également à manger dans le calme, à bien mastiquer et à boire suffisamment. Côté médicament, on peut se tourner vers un produit à base de charbon médicinal qui va absorber les gaz et diminuer leur production. Prenez l’équivalent de 500 mg à 1 g de charbon végétal (soit 1/2 c. à café), 30 minutes avant le repas et après celui-ci.

Si les ballonnements sont douloureux, vous pouvez prendre un antispasmodique à base de phloroglucinol (Spasfon®, Météoxane®).

Homéopathie

3 granules chaque demi-heure de Carbo vegetabilis 7 CH en cas de ventre très gonflé, avec l’impression que tout se transforme en gaz ; Thuya 9 CH si le ventre gargouille de façon permanente.

Aromathérapie

Dans un flacon de 30 ml, mélangez 2 ml d’HE de menthe poivrée et 2,5 ml d’HE de carvi. Complétez avec de l’HV de macadamia. Appliquez 20 gouttes du mélange sur l’abdomen 3 à 4 fois par jour, 4 ou 5 jours, ou lors de la gêne.

Phytothérapie

Faites une tisane de feuilles séchées de chardon-Marie : 1/2 c. à café pour 1 tasse d’eau bouillante, à laisser infuser au moins pendant 10 minutes. Buvez 2 à 3 tasses par jour, après les repas, en cure de 7 à 10 jours.