Soignez les maux du quotidien : Les angines

Les remèdes en phytothérapie sont donnés uniquement pour les personnes adultes en bonne santé. Ne sont pas concernés les enfants (sauf si précisé), les femmes enceintes, les personnes âgées,
les personnes souffrant d’une pathologie chronique ou d’allergie.

toux-seche

Choisissez des huiles essentielles de qualité : 100 % pures et naturelles, si possible bio.

En diffusion atmosphérique : diffuser 5 à 10 minutes toutes les heures ou deux heures si présence humaine, sinon 15 à 20 minutes une à deux fois par jour.

Aromathérapie :  quelques repères, pour mieux comprendre…

  • HE : huile essentielle
  • HV : huile végétale

Selon les laboratoires, 1 ml correspond à 20 gouttes ou 30 gouttes. Demandez conseil à votre pharmacien ou vérifiez sur la notice.

Angine

Symptômes

La gorge est douloureuse, la déglutition difficile, les amygdales rouges, avec une fièvre plus ou moins élevée. L’angine peut être soit bactérienne, soit virale, c’est pourquoi il vaut mieux consulter.
Si elle est d’origine bactérienne, elle peut en effet déboucher sur des complications. Petite précision : si vous n’avez plus d’amygdales (à une époque, on les retirait souvent !), cela ne peut pas être
une angine.

On consulte

  • En l’absence d’amélioration au bout de 48 heures.
  • Si les maux de gorge sont intenses, la douleur irradie vers l’oreille ou des maux de tête apparaissent.
  • En cas de fièvre ou de ganglions.
  • Si l’on a de grosses difficultés pour s’alimenter.

Automédication

Réflexe numéro un : bien s’hydrater. Pour soulager la douleur, prenez du paracétamol. Les pastilles, comprimés à sucer, collutoires et solutions pour pulvérisation soulagent quelques minutes la douleur, mais ne comptez pas dessus pour éradiquer le virus ou la bactérie à l’origine de l’angine. Les anesthésiants locaux à base de lidocaïne (Codotussyl® maux de gorge) peuvent apporter un petit soulagement. Attention cependant au risque de fausse-route du fait de leur effet anesthésiant, et au risque de surdosage. Même s’ils sont sucrés, cela reste des médicaments !

Homéopathie

Faites des gargarismes 3 ou 4 fois par jour avec de l’eau tiède additionnée de 15 gouttes de teinture-mère de Phytolacca et Calendula. Si la gorge est enflammée, rouge, la déglutition douloureuse avec de la fièvre (38/39 °C) : prenez Belladona 5 CH, Ferrum phosphoricum 5 CH (3 granules de chaque tous les quarts d’heure jusqu’à amélioration) avec Pyrogenium 9 CH (3 granules matin et soir). Des points blancs apparaissent dans le fond de la gorge, la langue devient chargée et la fièvre augmente : remplacer Ferrum phosphoricum par Mercurius solubilis 5 CH.

Phytothérapie

Mélangez 70 g de cassis, 30 g de plantain lancéolé et 50 g de mauve. Préparez une infusion à raison de 12 g pour 250 ml d’eau chaude. Buvez 1 tasse 4 à 5 fois par jour, en dehors des repas.

Aromathérapie

Dans un flacon de 30 ml, mélangez 4 ml d’HE de tea tree, 2 ml d’HE d’eucalyptus citronné et compléter avec de l’HV de macadamia. Appliquez 10 à 20 gouttes de ce mélange sur la gorge, 2 à 3 fois par jour pendant 4 ou 5 jours.

Si vous êtes enceinte

Durant la grossesse, toute fièvre doit amener à consulter. En attendant, prenez du paracétamol pour soulager la douleur.

Pour le nourrisson et l’enfant

Donnez du paracétamol pour soulager la douleur en attendant de voir le médecin.